L’acétone pour ongle est un constituant très utilisé seul ainsi que dans plusieurs nettoyants pour vernis et gel de pose d’ongles artificiels… Aujourd’hui, son utilisation est remise en cause compte tenu des substances qu’il contient et qui s’avèrent nocives pour la santé. Il est donc recommandé de s’en servir avec une très grande précaution. Quels sont les dangers d’un tel produit ? Comment l’utiliser sans se créer des problèmes ? Voici dans cet article toutes les informations importantes à découvrir sur cette substance afin d’en faire un bon usage.

Zoom sur l’acétone pour ongle

L’acétone pour ongle est une substance ayant des propriétés diluantes. Ainsi, l’on s’en sert pour la dissolution de la résine présente à l’intérieur du vernis ou pour celle de la peinture ou de la colle. Elle est donc ajoutée dans de nombreux cosmétiques à l’exemple des dissolvants, mais aussi dans des produits pour véhicules ou bâtiment.

L’acétone pour ongle se constitue d’une substance hydrophile ainsi que d’un produit lipophile. De ce fait, quand elle est mise sur l’ongle, elle agit non seulement sur le vernis et la nettoie, mais elle attaque également la couverture grasse de l’ongle qui a pour rôle de le protéger et de le nourrir.

Les divers risques liés à l’usage de ce produit

L’acétone pour ongle en raison des substances qui la compose est nuisible pour la peau ainsi que pour les ongles. En effet, elle fragilise l’ongle dans la mesure où pendant son application, elle vient dissoudre la protection grasse qui le couvre. De ce fait, l’ongle est exposé aux diverses agressions de l’extérieur. Ce qui peut favoriser sa sécheresse, sa cassure ou même son dédoublement.

Aussi, puisque pouvant absorber aisément l’eau de n’importe quelle surface, l’acétone pour ongle dessèche la peau sur les doigts qui entoure les ongles. Ce qui peut occasionner plus tard des dermatoses. Ceci parce que cette enveloppe cutanée est remplie d’eau en partie.

Par ailleurs, des essais cliniques ont prouvé que cette substance de par sa particularité d’être volatile, quand elle est inhalée, peut irriter les parois de l’organe respiratoire ou créer des migraines, la somnolence ou le vertige. Lorsqu’il entre à l’intérieur de la gorge, ce produit peut donner des nausées ou faire vomir.

Des tests sur un groupe d’animaux ont révélé que l’acétone pour ongle causerait également des problèmes rénaux, nerveux ou de reproduction. Ceci serait possible après une exposition à dose élevée et de manière prolongée. C’est pourquoi, il est recommandé de ne jamais l’utiliser à l’état pur ainsi que de façon répétée et courante.

Les précautions à suivre pour une meilleure utilisation de l’acétone pour ongle

Cette substance étant toxique et vue les nombreux effets négatifs qu’elle peut provoquer, son usage doit être le plus limité et espacé possible. Ce produit, à cause de ses effluves causant des nausées et pouvant irriter les organes de la respiration, il est important de s’en servir dans des endroits ouverts même s’il est incorporé dans un dissolvant.

Étant un solvant, l’acétone pour ongle est une substance inflammable. De ce fait, elle ne doit pas être exposée à la chaleur, ni aux flammes. Il est également indiqué de préférer l’usage du dissolvant plutôt que celui du produit. Il faudra privilégier les nettoyants qui contiennent des produits hydratants à l’instar de la vitamine E, l’huile extraite de la semence du raisin…

Il est aussi crucial de laisser les ongles respirer de temps en temps en espaçant l’utilisation du vernis ainsi que du dissolvant pour ne pas les abîmer. Il faudrait également entretenir les couches ongulaires avec des huiles ou des crèmes d’hydratation pour y maintenir l’eau.

L’acétone pour ongle ne doit en aucun cas être avalée. Ainsi, après s’en être servi, il faut obligatoirement se nettoyer les mains à l’eau et au savon pour enlever tous les résidus qu’elle pourrait laisser sur les doigts.

Message