Les formes sous lesquelles le cannabis peut se présenter de nos jours sont diverses. En effet, les consommateurs, à moins d’être à court d’idées ne se lassent pas d’essayer d’intégrer la weed aux compositions alimentaires du quotidien. Il peut s’agir de sauce, de boissons, de dessert, etc. C’est aussi dans cette même visée que naît l’e-liquide THC des suites de la création de la cigarette électronique. Si le produit ne fait pas fureur en France, il n’en reste pas moins que hors ses frontières il est très connu. Aussi, beaucoup de Français réfléchissent à comment faire usage du THC avec leur e-cigarette.

Le THC : qu’est-ce que c’est ?

Avant toute chose, il est très important d’avoir une idée plus ou moins précise du THC afin de mieux cerner ce qu’il en est de son liquide. Ainsi, le THC renvoie au tétrahydrocannabinol. En effet, c’est un cannabinoïde que contient le cannabis. Il s’y détecte en grande quantité tout comme dans les autres composés de la plante.

Le tetrahydrocannabinol, depuis son isolation par les experts en 1964, a été étudié. Il lui est reconnu un effet psychoactif sur l’organisme accompagné d’une sensation d’euphorie. C’est à lui que revient le caractère piquant et planant du cannabis. C’est fort de ces aspects jugés dangereux que la législation française interdit sa consommation sur le sol français. Cela en dépit du fait que le cannabis possède des vertus thérapeutiques et surtout sur la douleur.

Quelles sont les particularités du e-liquide THC ?

Également connu sous l’appellation liquide THC, l’e-liquide THC est fabriqué en suivant un principe que l’on peut juger comme n’étant pas complexe. Il consiste en une simple extraction de cannabis. Cette dernière permettant la concentration des divers principes actifs de la beuh en ayant ses fleurs comme base.

Une fois extrait, il est obtenu sous l’aspect d’une solution liquide. À l’intérieur des pays où la commercialisation du cannabis n’est pas défendue par la loi, il est librement vendu aux consommateurs. Mais c’est en forme de cartouches qu’il est accessible sur le marché. Ces dernières sont élaborées pour être fixées à un vaporisateur. Lequel permettra de les fumer tranquillement.

Généralement, un e-liquide THC est élaboré grâce à une teinture de cannabis. Cela se réalise comme suit. Du haschisch ou des têtes de beuh sont laissées en décoction dans de l’alcool pour un délai approximatif de deux semaines. Cette durée va permettre la dissolution du tétrahydrocannabinol dans la solution alcoolique. Par la suite, il faudrait procéder au retrait de la plante elle-même du liquide. Pour finir la constitution de l’e-liquide, un ajout de glycérine sera fait au mélange obtenu au préalable.

Certains concepteurs font usage du BHO comme base du liquide à la place de l’alcool. Cette extraction se réalise avec du butane. Un procédé jugé dangereux lorsqu’il est mal manipulé. D’autres encore font un ajout d’arômes, sous un état de terpènes. C’est pour apporter des goûts particuliers à la composition finale.

Quel est l’effet du tetrahydrocannabinol dans le e-liquilide ?

Comme mentionné un peu plus haut, le tetrahydrocannabinol a des effets psychoactifs qui agissent directement sur les cellules du cerveau. En effet, il déverse de la dopamine, provoquant ainsi de l’euphorie chez son consommateur. À travers l’hippocampe, il arrive à toucher la mémoire, la concentration, la pensée et la coordination. Avec tout ceci, les mouvements de la personne qui en consomme finissent aussi par prendre un coup.

Les effets que peut provoquer un e-liquide THC vont dans les deux sens (le positif et le négatif). En termes d’avantages, le tétrahydrocannabinol est d’usage pour le soulagement des douleurs ainsi que la relaxation de l’organisme. Mais au même moment, comme inconvénients, le THC peut entraîner de l’anxiété, de la fatigue, la faim et conduire dans certains cas à une perte de connaissance temporaire. Pour imaginer le pire, cette substance peut entraîner l’affaiblissement des capacités motrices ou impacter fortement la santé mentale.

L’e-liquide THC, est-il un bon produit ?

La dose contenue dans les e-liquides THC est pour la plupart du temps très forte. C’est bien le cas si l’on faisait une fixation sur la qualité de la plante. En effet, si le taux de THC contenu dans les fleurs de cannabis se situe entre 10 et 15 %, il faut reconnaître que les liquides peuvent contenir beaucoup plus. En effet, le pourcentage peut atteindre les 90 %. Avec ce niveau, les non habitués qui prendront ce produit peuvent se retrouver rapidement sur la sellette à cause de sa puissance. Il faut juste rappeler que les effets ne sont pas les mêmes d’un individu à un autre.

Mais il faut reconnaître que pour utiliser le cannabis à des fins médicales, l’e-liquide THC peut se révéler comme étant l’une des meilleures voies d’ingestion. Mais pour cela, il faudrait qu’il soit élaboré dans des normes industrielles légales. Ainsi, les fabricants de ce produit contenant du cannabinoïdes ont la possibilité de choisir le ou les principe(s) actif(s) à garder. Ils peuvent proposer des solutions destinées de façon spécifique à des personnes étant dans un certain état médical.

Il faut dire qu’il reste d’importantes recherches à réaliser afin de pouvoir rendre juste les combinaisons de terpènes et de cannabinoïdes. Cela que ce soit pour du THC, du CBD, du CBN, du CGN, et autres. Ainsi, cela pourrait correspondre à chaque patient.

Ce liquide, est-il autorisé d’usage en France ?

Vous vous en doutez sûrement que la réponse serait négative. En effet, que ce soit en France ou même dans toute l’Europe, il n’est pas permis de faire usage de l’e-liquide THC. Il est vrai que certains individus s’aventurent à se procurer l’e-liquide THC sur le web. Cela ne veut pas dire qu’ils peuvent l’utiliser librement au vu et au su de tous.

Entre autres, ces achats sur Internet ne garantissent pas la qualité de ce que vous pourrez consommer. Il en est de même pour les informations portées sur les étiquettes. Sachez que vous pouvez vite vous retrouver avec des solutions au goût de chanvre, au lieu d’un vrai e-liquide THC.

Pour finir, rappelez-vous que le THC avec ses effets secondaires ne permet pas l’autorisation de son usage en France. Certains pays comme l’Allemagne, les Pays-Bas ou l’Espagne l’autorise.

 

5/5 - (2 votes)

Message