Selon l’OMS, un enfant sur 300 souffre du diabète de type 1. Ce n’est donc pas une maladie que pour les grands. Elle n’empêche pas non plus ces derniers d’aller à l’école normalement. L’essentiel à faire est d’accorder une surveillance particulière et des soins supplémentaires à votre enfant pour les protéger d’éventuels risques. On vous briefe dans cet article sur comment allier efficacement école et diabète.

Quelles sont les manifestations du diabète chez l’écolier

Dans la vie d’un enfant, le diabète peut survenir de façon brutale et fortuite. Les manifestations du diabète résultent principalement de l’élévation du taux sanguin de glucose. Pour tenter d’abaisser ce taux, le corps initie des efforts qui peuvent conduire à :

●      des troubles de la vision ;

●      une soif et une faim extrêmes ;

●      de la fatigue excessive ;

●      un besoin fréquent d’uriner ;

●      une perte de poids malgré un appétit accru.

On peut être aussi confronter à d’autres symptômes comme :

●      de la confusion ;

●      une augmentation du rythme respiratoire ;

●      une haleine fruitée (un signe d’acidocétose diabétique) ;

●      une perte de coordination dans les mouvements ;

●      de la douleur dans l’abdomen ;

●      des difficultés d’élocution ;

●      une perte de connaissance.

Lorsqu’un enfant présente ces symptômes, il est vraiment crucial d’assurer un suivi optimal surtout quand il s’agit d’un écolier.

Comment équiper son enfant diabétique à l’école ?

Un écolier diabétique doit être équipé du fondamental kit de survie des diabétiques. En effet, il doit garder avec lui un sac comportant le matériel nécessaire pour mesurer sa glycémie, mais aussi injecter l’insuline en temps nécessaire. Dans le cas où il se sert d’une pompe à insuline, vous devez vous assurer que cette dernière fonctionne correctement.

La glycémie d’un enfant diabétique doit être contrôlée au moins quatre fois par jour. Il est également recommandé qu’il soit en possession de sucres emballés et d’un encas tel qu’un biscuit sec par exemple. Cela lui permettra de corriger sa glycémie en cas de taux anormalement bas.

S’il est amené à pratiquer des activités sportives, son suivi doit être d’autant plus rigoureux. Il doit être muni des barres de céréales ou des fruits secs, d’une collation pour la matinée et d’un goûter pour l’après-midi. Cependant assurez-vous que ces consommations sont recommandées par un diabétologue.

Équipez aussi les enseignants de documents leur permettant de bien respecter la conduite à tenir face aux différentes variations de glycémie de l’enfant. L’idéal est surtout de laisser à leur disposition, vos coordonnées ainsi que celui du médecin en charge pour les situations qui dépassent leur entendement.

Quels sont les conséquences du diabète sur l’écolier ?

Lorsqu’un enfant diabétique est bien suivi et que le taux sanguin de glucose est maintenu à niveau normal, il vit comme n’importe quel autre enfant de son âge. Ce qui signifie tout simplement que le diabète est bien maîtrisé. Il possède les mêmes capacités physiques et cognitives que ses camarades et peut donc produire de bons résultats scolaires.

Toutefois, la situation peut être tout à fait différente lorsque l’enfant n’est pas bien suivi. Un écolier diabétique mal suivi donc, est exposé à certains risques. En effet, une glycémie trop élevée peut affecter négativement ses capacités d’apprentissage. Elle affecte également son rendement lors des évaluations et des tests. L’excès de glucose dans le sang ralentit donc le fonctionnement de l’enfant sur le plan cognitif.

L’hypoglycémie peut aussi affecter la concentration et les facultés cognitives de l’enfant diabétique. Il fait donc plus facilement des erreurs et est moins réactif lors des exercices mentaux. C’est pour cette raison qu’il est essentiel de bien surveiller sa glycémie au cours de la journée. Lorsqu’un état d’hypoglycémie est détecté, il est très important de le corriger sans délai, en lui donnant du sucre ou un aliment sucré.

4/5 - (1 vote)

Message