La fraise dentiste fait partie des outils de travail privilégiés du médecin dentiste. Il s’agit de l’instrument dont se sert l’odontologiste généralement pour l’application des soins ayant pour objectif la conservation de la dent. Mise à part cela, l’on s’en sert pour des opérations chirurgicales dentaires ou pour la mise à niveau des dents. La fraise dentiste existe sous une diversité de types avec chacun son utilité. Néanmoins, il faut dire qu’il s’agit d’un instrument très peu connu du grand public. Quelles sont les spécificités de cet instrument ? Quelle est son utilité ? Découvrez dans cet article quelques informations pour mieux appréhender l’outil.

Qu’est-ce-que c’est qu’une fraise dentiste ?

La fraise dentiste ou la roulette du dentiste est une mèche métallique qui peut être sous des formes diverses en fonction de l’usage qu’on en ferait. En plus, elle est confectionnée dans des matières différentes selon qu’elle serve à telle ou telle pratique.

Elle fonctionne à partir d’une turbine qui selon les désirs sera rapide ou non. Cette dernière prend le nom de roulette et favorise la rotation de l’outil pour la creuser des dents et leurs remises en forme.

À quoi sert-elle ?

L’utilité de la fraise dentiste dépend de sa taille et de son relief, de sa matière de conception ou encore de sa forme.

Taille et relief

Selon sa taille et son relief, vous pouvez rencontrer une roulette du dentiste lisse, elle ne possède pas de relief particulier et l’on s’en sert pour la régularisation des cavités (leur intérieur) mais aussi pour les rendre polies. Il existe aussi celle qui possède un gros relief. Il faut noter qu’elle s’utilise à une vitesse basse. Ceci pour favoriser la destruction des pansements réalisés ultérieurement lors des interventions. Cette fraise dentiste permet aussi l’élimination des surfaces de dent molle ou friable. Quoi qu’au cours de son usage, vous ressentirez de forte vibration désagréable vous faisant penser que votre mâchoire est en train de se défaire. Mais restez sans crainte, car les parties où intervient ce modèle d’outil ne sont pas pourvues de nerfs.

Vous pourrez trouver aussi la fraise dentiste à petit relief. Cette dernière s’utilise placée sur une turbine pour une grande vitesse ou soit à une vitesse basse. Son usage est suivi automatiquement d’une projection de jet d’eau pour permettre une réduction de la température qui se crée en raison des frottements (entre l’émail dentaire et l’acier).

D’autres modèles comme la fraise dite aiguille torsadée, celle à meule existent également sur le marché. La première s’utilise à la main ou à très basse allure pour obturer ou assainir un canal en situation de dévitalisation. La seconde, c’est-à-dire la fraise dentiste à meule possède plusieurs formes et compositions ayant pour objectif de polir ou abraser les dents. Son passage n’est pas douloureux étant donné le fait qu’elle n’a pas d’impact sur la pulpe dentaire.

Matière de conception

Pour ce qui est de la matière de fabrication de ces différents outils, sachez qu’il en existe plusieurs dont ceux qui suivent : le carbure de tungstène, l’acier inoxydable et le diamant.

La fraise dentiste réalisée à partir du carbure de tungstène est résistante à la chaleur et à l’usure. Généralement, d’une très grande résistance, elle est très utile pour le dentiste pour venir à bout des dents les plus dures.

Celle en acier inoxydable, est conçue pour plus de praticités quand l’outil est en contact avec les divers liquides sans avoir un souci de rouille sur de longs termes. C’est un rassemblement de plusieurs alliages anti-rouille en acier.

La fraise dentiste diamantée peut être à gros ou à grain fin. En effet, elle est entièrement couverte de résidus de diamant et s’utilise pour le perçage de l’émail. Ceci étant donné que le diamant est réputé plus résistant que l’émail dentaire.

Forme

Une roulette de dentiste peut être en forme de cône, de cylindre, de boule, etc. Celle en forme de boule recouverte de gros grains de diamant servira pour perforer un émail bien dur. Mais si vous avez en face une fraise dentiste à carbure tungstène en forme de boule, elle servira plutôt dans l’élimination d’une dentine rendue molle par une carie dentaire.

Ainsi dit, en fonction de ses aspects et de ses compositions, la fraise peut intervenir soit pour une chirurgie au niveau des dents, pour une couronne, pour un plombage et autres.

Quelles sont les différentes codifications pour identifier la fraise dentiste ?

Étant donné les nombreuses informations et la diversité des outils existants, un guide évoluant en code est mise en place pour permettre une identification rapide de ces diverses fraises dentistes citées plus haut.

Classification selon le type de turbine adapté

Pour une turbine de grande vitesse, la roulette de dentiste a une poignée de 1,6 mm de diamètre avec l’extrémité libérée. Quant à sa longueur, elle se définit par un ISO suivie d’un nombre de trois chiffres commençant par le chiffre 3 (ISO 3**). En exemple, vous trouverez des turbines ISO 313 soit un FG SHORT avec une longueur de 16,5 mm.

La fraise dentiste à turbine de haute rotation est de taille intermédiaire et s’utilise à une vitesse faible ou moyenne. Avec 2,35 mm de diamètre a la poignée avec une encoche qui permet de la fixer à la tête des instruments, elle est facile de distinction. Pour ce qui est de sa longueur, elle commence par un ISO 2**. Comme exemple, il existe la fraise ISO 204 longue de 22 mm. Elle peut être en diamant ou en tungstène.

Classification selon le type d’usage

Pour un matériel de laboratoire, la fraise dentiste est d’une taille plus grande avec une poignée de diamètres 2,35 mm. Ainsi, pour déterminer sa longueur, il faudra se fier à celle qui porte un ISO 1**. En exemple, il existe la fraise ISO 106 long de 70 mm.

Classification selon la matière

Sachant qu’il existe des matières de conception comme le diamant, le tungstène et autres, la norme ISO s’est aussi appliquée à les caractériser. Ainsi la fraise dentiste élaborée dans du carbure de tungstène et conforme aux normes en vigueur est numérotée ISO 500. Quant au diamant, elle se définit par l’ISO 806.

Classification selon le genre de rugosité de la fraise dentiste

Cette classification en raison de la rugosité est un fait standard. Néanmoins, ce ne sont pas tous les fabricants qui prennent la peine de l’appliquer et en plus, on ne la voit pas apparaître au niveau de l’ensemble des outils. Elle a pour base l’usage des couleurs.

Ainsi, le Blanc est destiné pour les fraises ayant une surface super fine, le jaune pour celle qui est extra fine et le rouge pour celle qui est fine. La fraise dentiste présentant une couleur bleue doit avoir une surface standard, c’est-à-dire un aspect ordinaire. Le vert est pour les modèles à gros grain et le noir indique des modèles avec des grains super gros.

Message