Les GTP, les GTO et les GGT sont des enzymes existant dans l’organisme de l’homme. L’on les retrouve en général au niveau des reins, du foie, du pancréas, du cœur et des tissus musculaires. Leur taux dans le corps en dit long sur l’état de santé. Leur fonction dans le corps est principalement reliée à l’organe hépatique. Un dosage de ces molécules aide à détecter certains problèmes sanitaires en relation avec la bile et le foie. Voici en ces quelques lignes tous les détails sur ces différents constituants de l’organisme.

Quelles sont les caractéristiques des GTP, des GTO et des GGT ?

Il s’agit des molécules qui permettent une catalyse des réactions entre les acides cétoniques et les acides aminés. Autrement dit, elles contribuent à transférer les acides aminés. Les GTP ou encore les Alanines Amin-Transférases (ALAT) sont essentiellement présents à l’intérieur des cellules hépatiques ainsi que dans les reins.

On les retrouve en petite quantité au niveau des tissus musculaires. Les TGO quant à eux encore appelés Aspartate Amino-Transférase (ASAT) sont souvent en nombre dans les muscles, les os, le foie et le sang.

S’agissant des GGT ou les Gamma Glutamyl Transférase, ils sont en grande quantité dans le pancréas, les reins, la rate, les poumons, les intestins, mais en nombre réduit dans le cœur, le cerveau, la prostate et le foie.

Quel doit être la quantité normale de ces molécules dans le corps ?

Pour que les organes du corps puissent fonctionner comme il faut, il est important que les GTP, les TGO et les GGT soient d’une certaine quantité. Il est à noter que leur taux varie selon le sexe, et l’âge des individus. Ainsi, pour le taux des GTP, il doit être :

– situé entre 8 à au maximum 45 Unités Internationales par litre pour les hommes,

– compris entre 6 UI à 35 UI par litre pour les femmes,

– de 10 UI à 35 UI, le litre chez les enfants,

– et de 5 UI à 35 UI par litre chez les nouveau-nés.

La quantité normale des GTO par litre doit être comprise entre :

– 10 UI à 40 UI en ce qui concerne les hommes,

– 10 UI à 35 UI pour les femmes,

– 20 UI à 80 UI pour les nouveau-nés,

– et 10 UI à 35 UI pour les enfants.

Quant aux GGT, ils doivent avoir un taux de :

– 10 UI à 40 UI par litre pour les femmes,

– 15 UI à 55 UI chez les hommes par litre.

Il est à retenir que ces nombres notés comme quantité normale des GTP, des GTO et des GTT ne sont qu’indicatifs. Ceci parce qu’ils peuvent varier légèrement selon le procédé de dosage utilisé, c’est-à-dire la température à laquelle le sang a été exposé. Ces résultats sont obtenus à partir d’examens de dosage fait grâce à un prélèvement de sang. Cette analyse se fait toujours à jeun.

Pourquoi procéder au dosage des GTP, des GTO et des GGT ?

Il arrive souvent que la quantité de ces enzymes soit sujet de modification. Ainsi, elle peut soit augmenter ou soit diminuer de manière considérable à cause de certains facteurs comme l’alcool, certains médicaments contenant le paracétamol, les antalgiques, les anticonvulsifs et contraceptifs…

Quand leur taux est haut, c’est souvent le signe d’affections cachées liées aux organes dans lesquels logent les GTP, les GTO et les GGT. Il peut s’agir par exemple des diverses formes d’hépatite, du cancer du foie, la pancréatite, de la parasitose, de l’infarctus myocardique, de la cirrhose, du diabète, des maladies musculaires…

Mais quand, il est bas, cela peut être la manifestation de carences de vitamines B6. Il est important de chercher à contrôler leur taux pour pouvoir avoir une idée sur l’état de santé de son foie surtout ainsi que des autres organes. Les maladies hépatiques quand elles ne sont pas vite dépistées, elles peuvent engendrer des conséquences irréversibles ou entraîner même la mort.

Toutefois, il faudrait garder à l’esprit que l’augmentation ou la baisse des GTP, des GTO et des GGT peuvent ne pas cacher des problèmes de santé. Une grossesse ou un trop grand stress peut également modifier leur taux. Mais, quelle que soit la raison des changements du nombre de ces enzymes, il faut forcément tout faire pour les ramener à la normale. Car cela peut être dangereux.

Comment maintenir le taux des GTP, des GTO et des GGT à la normale ?

Pour éviter de baisser ou d’augmenter la quantité de ces molécules, il est recommandé de mettre en pratique certaines dispositions diététiques et hygiéniques. Il est crucial de réduire la prise d’alcool ainsi que de la cigarette.

L’abus de ces substances dépose des toxines et des déchets dans le corps qui peuvent être à la longue nuisibles pour les divers organes. Aussi, pour garder la quantité des GTP, des GTO et des GGT, il faudra éviter autant que possible l’usage des contraceptifs buvables, ou des traitements contenant du paracétamol sur de longs termes ou les anticonvulsifs.

Même en voulant les prendre de façon ponctuelle, il faut s’assurer de boire suffisamment d’eau afin de pouvoir éliminer les résidus qu’ils pourraient laisser. En outre, un régime alimentaire peut être bénéfique pour le maintien du taux de ces enzymes à la normale.

Un médecin diététicien peut aider pour la mise sur pied d’une diète équilibrée. Il est mieux placer pour savoir les aliments à privilégier afin de réussir à augmenter la production de ces molécules lorsqu’il s’agit des cas de transaminases bas ou pour réduire leur nombre dans les situations de transaminases élevées. Aussi, la pratique régulière d’activités sportives peut aider.

Message