La mutuelle étudiante est une protection qui permet à tout étudiant sur le territoire français d’avoir des ressources complémentaires pour gérer ses dépenses sur divers plans. Ce type de garantie est disponible chez la plupart des maisons d’assurance. Il englobe une multitude de formules qui répondent efficacement aux différents besoins qu’un étudiant peut avoir. Quelles sont les spécificités de cette police d’assurance ? Quelle option choisir ? Voici dans la suite l’essentiel sur les particularités de ce type d’assurance, ses formules, son coût ainsi que les possibilités pour sa résiliation afin de pouvoir mieux en profiter.

La mutuelle étudiante : qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’une garantie dont la souscription est non-obligatoire. Toutefois, elle est très recommandée. Ceci parce que la couverture de la sécurité sociale qui protège les étudiants en général en ce qui concerne leurs différentes charges, n’est pas intégrale.

Elle ne les protège qu’à un taux de 70 %. Quelques fois, même ce taux peut descendre en dessous de ce pourcentage pour certains. C’est le cas par exemple lorsque les honoraires de ces derniers sont dépassés.

La mutuelle étudiante prendra en compte les charges n’ayant pu être couvertes par la sécurité sociale. C’est une option qui propose de multiples formules notamment :

  • L’assurance pour logement pour aider l’étudiant à payer ses dépenses en rapport à son logement,
  • L’assurance complémentaire sanitaire pour les étudiants dans le pays et ceux qui voyagent à l’étranger. Elle qui couvre les soins dentaires, d’audition, les soins optiques ainsi que d’hospitalisation non couverts par la sécurité sociale.
  • Et l’assurance Responsabilité Civile qui couvre les dommages causés à autrui que la sécurité sociale n’ont pas couverts.

Chaque étudiant pourra choisir la ou les formule (s) qui répond (ent) le mieux à ses besoins.

Comment choisir la meilleure mutuelle étudiante ?

Compte tenu du nombre assez varié d’assureurs offrant la mutuelle étudiante, il est recommandé de tenir compte de divers critères avant de faire le choix de la formule qui convient le mieux à ses besoins. Ceux-ci sont relatifs au prix de la garantie ainsi qu’aux différentes formules qui la compose.

Le coût de la garantie

Avant de souscrire à cette mutuelle, il est conseillé de se renseigner auprès de plusieurs compagnies d’assurances. Ceci, puisque la plupart du temps, elles affichent chacune leur prix en ce qui concerne cette garantie. Mais, elles le font toujours en fonction du niveau de couverture de cette dernière.

Lorsque ce niveau est assez faible, le prix de la mutuelle étudiante sera aussi bas. Plus il est haut, plus son coût sera également élevé. Chaque étudiant devra opter pour la mutuelle qui offre la couverture la plus adaptée à ses besoins.

Pour avoir une idée des tarifs des différents assureurs, il faudra leur demander leur devis. Il faudra le faire au moins pour trois ou quatre compagnies d’assurance à la fois. Cela permettra de connaître le niveau de couverture de chaque assureur.

Une fois que les devis sont à disposition, il faudra faire une comparaison entre celles-ci. Cela aidera à choisir les meilleures propositions en termes de couverture ainsi que de coût.

Les garanties incluses dans la mutuelle étudiante

De nombreuses garanties sont comprises dans ce type d’assurance. Toutefois, chacune d’elles répond à des besoins bien spécifiques. Chaque étudiant devra donc faire son choix en tenant compte de ce dont il a réellement besoin.

Il est à noter que plus les garanties sont nombreuses dans cette assurance, plus le budget à prévoir pour l’avoir sera élevé. Pour les individus qui ne disposent pas d’un très grand budget, ils devraient seulement opter pour les garanties qu’elles trouvent vraiment indispensables.

Pour choisir sa mutuelle étudiante, il faudra aussi jeter un coup d’œil sur les dépenses non prises en compte dans les garanties, c’est-à-dire les exclusions. Il est aussi conseillé de chercher à avoir une idée des services supplémentaires offerts par l’assureur pour chacune de ses garanties.

Très souvent, les organismes d’assurance prévoient des services bonus pour faciliter davantage la vie des assurés. Ces offres se composent d’abonnements pour le sport, des applications mobiles, etc.

Combien faut-il débourser pour souscrire à une mutuelle étudiante ?

Comme indiqué plus haut, les prix proposés pour cette assurance varient d’une structure à une autre. Tout dépend des garanties dont elle est constituée ainsi que de son niveau de couverture. Plus le nombre des garanties composant la mutuelle est important, plus le coût de celle-ci sera haut.

Certaines compagnies d’assurance mettent à disposition des offres moins chères par rapport à d’autres. C’est le cas par exemple des assurances conçues exclusivement pour les étudiants telles que HEYME, LMDE, SMENO, etc.

En ce qui concerne la structure LMDE, sa plus petite formule coûte seulement une somme de 4,90 euros. Elle couvre toutes les dépenses d’hospitalisation d’urgences non-considérées par la sécurité sociale. La mutuelle étudiante HEYME quant à elle, offre sa plus basse gamme à 9,90 euros.

Celle-ci couvre les charges d’hospitalisation, de consultation générale, de spécialité, de consultations dentaires, et les dépenses liées à l’achat des médicaments. La compagnie SMENO offre la même formule à 12,75 euros.

Elle prend en charge les dépenses liées aux hospitalisations, aux consultations générales et de spécialité, à l’acquisition de médicaments. Elle couvre également les téléconsultations ainsi que la responsabilité civile de l’assuré.

Pour être sûr d’avoir une mutuelle étudiante avec un tarif intéressant en termes de qualité/prix, il est recommandé de toujours chercher à comparer les offres de différentes structures.

Comment changer de mutuelle étudiante ?

Pour ce type d’assurance comme pour toutes les autres d’ailleurs, l’on a la possibilité de le changer, si le précédent ne correspond plus à sa situation, c’est-à-dire à ses besoins, à son budget ainsi qu’à ses attentes.

Cependant, certaines règles sont à respecter pour pouvoir effectuer ce changement en toute légitimité. Ainsi, l’assuré devra s’assurer que le contrat qu’il souhaite résilier ait une ancienneté d’au moins une année.

Si cette condition est respectée, ce dernier peut changer d’assureur sans que cela ne créé de conflits. Mais il devra notifier sa décision de rompre sa mutuelle étudiante à son assureur au moins 2 mois avant que le contrat n’arrive à son terme. Il peut le faire par courrier.

Celui-ci n’a pas le droit de refuser la décision de l’assuré. D’ailleurs, il devra rappeler à ce dernier l’échéance de son contrat pour qu’il puisse penser à une résiliation ou non. Il devra le faire au moins 2 semaines avant la date limite.

Dans certains cas bien précis, l’assuré a la possibilité de changer son assurance même si le contrat est en cours et qu’il reste encore du temps avant qu’il prenne fin. C’est le cas lorsque celui-ci change de domicile, de profession ou de situation matrimoniale.

Toutefois, cette situation aura un impact sur le risque qui a été couvert par la mutuelle étudiante. L’assuré devra donc signaler ce changement à sa compagnie. Il a un délai de 3 mois pour annoncer son intention de résilier l’acte.

L’assuré peut également demander à mettre fin à son contrat, lorsque le prix de celui-ci a vraiment augmenté. Ce type d’assurance peut être aussi rompu par l’assureur lui-même. Cela peut être autorisé en cas de non-paiement des cotisations par l’assuré ou après la survenance d’un sinistre. Mais cela devrait être indiqué d’avance dans les clauses du contrat.

5/5 - (1 vote)

Message